mardi 20 décembre 2016

Les animaux fantastiques/Fantastic beasts and where to find them réalisé par/directed by David Yates

Synopsis

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d'être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du "Moldu") déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.
Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d'un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s'agit d'une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l'ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d'enquêtrice. Et la situation s'aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d'Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.
Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu'il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s'apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers. 


Ce que j'en ai pensé


Délicieusement rêveur, merveilleusement créatif, exquisément inquiétant, tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce film un cockail réussi de magie, d'émotions et d'action. Norbert et Tina, tous deux d'une timidité maladive, Queenie, charmante et sensible, Jacob, généreux et courageux forment un quatuor attachant. Jacob le Non Maj (ou Moldu chez les anglais) est éberlué par le monde magique qu'il découvre grâce à Norbert et sa valise qui héberge un nombre inouï de créatures fantastiques. Nous découvrons avec plaisir tous ces animaux issus de l'imagination incroyable de J.K.Rowling. C'est tellement agréable de se replonger dans le monde magique d'Harry Potter mais également de découvrir comment vivent les sorciers aux Etats-Unis et plusieurs années avant la naissance d'Harry Potter. C'est un monde à la fois familier et nouveau qui s'ouvre à nous. L'histoire est très bien menée. Nous observons avec inquiétude nos quatre amis évoluer dans un New York menacée par une force obscure. J'ai beaucoup aimé la forme que prennent les ténèbres (désolée vous en dire plus serait vous spoiler). C'est très intéressant et c'est une belle métaphore je trouve. En comparaison avec Harry Potter, les personnages ici sont moins complexes, moins subtils. Mais je ne trouve pas cela dérangeant car on peut considérer cela comme un parti pris d'avoir des personnages plus simples, plus caricaturaux d'une certaine manière de telle sorte que le film soit plus léger et plus amusant. En effet, le personnage de Jacob est très comique et cela permet d'avoir un film drôle malgré la force obscure contre laquelle doivent se battre les héros. Les effets spéciaux bluffants nous ouvrent la porte d'un monde enchanteur. On sourit, on frémit et surtout on s'émerveille ! Un vrai plaisir !



Synopsis


The adventures of writer Newt Scamander in New York's secret community of witches and wizards seventy years before Harry Potter reads his book in school. 


My thought


Deliciously dreamy, wonderfully creative, exquisitely worrying, all the ingredients are combined to make this film a successful cocktail of magic, emotions and action. Norbert and Tina, both of sickly timidity, Queenie, charming and sensitive, Jacob, generous and courageous form an endearing quartet. Jacob the No Maj is amazed by the magical world he discovers thanks to Norbert and his suitcase that hosts an incredible number of fantastic creatures. We discover with pleasure all these animals from the incredible imagination of J.K.Rowling. It is so nice to plunge into the magical world of Harry Potter but also to discover how wizards lived in the United States and several years before the birth of Harry Potter. It is a world at the same time familiar and new that opens up to us. The story is very well conducted. We watch with concern our four friends evolving into a New York threatened by an obscure force. I loved the shape taken by the darkness (sorry to say more would be a spoiler). It is very interesting and it is a beautiful metaphor. In comparison with Harry Potter, the characters here are less complex, less subtle. But I do not find this disturbing because we can consider it as a bias to have simpler, more caricatural characters in a certain way so that the film is lighter and more fun. Indeed, the character of Jacob is very comic and it allows to have a funny film despite the dark force against which the heroes must fight. Bluffing special effects open the door to an enchanting world. We smile, we shudder and above all we marvel! A real pleasure !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire