lundi 27 juin 2016

Les lumières de septembre/The Watcher In The Shadows, Carlos Ruiz Zafon

Afficher l'image d'origine

Résumé


1937. Au manoir de Cravenmoore, en Normandie, la jeune Irène et son frère Dorian arpentent pour la première fois les couloirs interminables, les pièces interdites peuplées de marionnettes et d'automates, tout un univers étrange et fascinant... Sous l'oeil de leur mère, Simone, récemment embauchée comme femme de charge auprès du propriétaire des lieux, l'inventeur de jouets Lazarus Jann, les enfants redonnent vie à la vieille demeure. Mais leurs jeux et leurs rires réveillent bientôt quelque chose... Une ombre maléfique, oubliée depuis vingt ans, qui ne demande qu'à faire de nouveau couleur le sang... 

Ce que j'en ai pensé


Je ne saurais décrire l'impression que m'a faite ce livre. Je vais pourtant essayer de le faire en tâchant de rendre justice à ce chef d’œuvre. Tout en sachant pertinemment que cela m'est impossible face au talent de Carlos Ruiz Zafon. Il y a des personnes que j'admire et des personnes que je vénère. Cet écrivain espagnol fait partie des deux catégories. 
Les Lumières de septembre sont un mélange subtil d'ombres et de lumières, un jeu de secrets, de malédictions et de mystère. On y retrouve la fascination de l'auteur pour les automates, créatures envoûtantes et dangereuses car à la fois vivantes et mortes, animées et inanimées. Le roman débute par le départ de Simone Sauvelle et des ses enfants Irène et Dorian en Normandie où Simone a trouvé un travail en tant qu'intendante du manoir des Cravenmoore qui appartient à Lazarus Jann, un inventeur de jouets. Nous sommes en 1937. L'auteur nous dépeint un tableau poétique, mystérieux et enchanteur de cette côte qui s'ouvre sur la Manche. Encore une fois, l'écriture de Carlos Ruis Zafon est un voyage dans des lieux qui pourraient être réels mais qu'il enveloppe de brumes et de rêves. Irène rencontre Ismaël. Avec lui elle découvre la magie des balades en mer mais aussi de mystérieuses histoires de fantômes. Superstitions de villageois ou échos de réalités bien plus terribles ? Au fil des jours qui passent, l'insouciance s'envole pour laisser place à une angoisse sourde. Une ombre plane sur la tête des habitants du manoir de Cravenmoore et de la maison du Cap qui accueille les Sauvelle. 
L'anxiété qui habite les personnages nous étreint nous aussi. Ce roman est une immersion totale dans un monde sombre et terrifiant, dans une forêt plongée dans l'obscurité de la nuit et où arbres et buissons sont autant de monstres prêts à nous sauter à la gorge. Qui est véritablement Lazarus Jann ? Qui est cette ombre démoniaque ? Est-ce un qui ou est-ce un quoi ? Les histoires de Carlos Ruis Zafon sont toujours aussi sombres, bouleversantes, torturées. Des histoires d'âme damnées qui ont pactisé avec le Diable. Un Diable que l'on retrouve dans les romans de Carlos Ruiz Zafon sous les traits de l'obscur Andreas Corelli, le maître de l'ombre. Figure à la fois attirante et machiavélique. Tous les personnages de Carlos Ruiz Zafon sont beaux. Même ses monstres sont beaux. En fait, tout est beau dans les romans de Carlos Ruiz Zafon. Tout est sublime. 
Carlos Ruiz Zafon connaît l'âme des hommes. Il l'écrit. Et il lui parle. Il parle à notre âme. Ses mots sont autant de vérités, de voyages, de songes. Les Lumières de septembre est pour moi une œuvre magistrale comme le sont tous les romans de Carlos Ruiz Zafon. 
Ceci était le dernier roman qu'il ait publié qui manquait à ma collection. Je ne saurais vous dire à quel point cette lecture m'a enchantée, émerveillée, remuée, bouleversée. Et encore les mots ne sont pas assez forts. Et ceci se produit à chaque fois que je repose un de ses romans. Ces livres sont un vrai miracle. Et je ne pense pas exagérer en disant cela. Miracle et mirage. 
Lisez ce livre et laissez vous emporter dans ce tourbillon d'émotions. Voyez le s'emparer de votre âme. Comme il l'a fait de celles d'Irène et d'Ismaël qu'il a liées pour toujours. 

Afficher l'image d'origine

Summary


It was an unforgettable summer....

When fourteen-year-old Irene Sauvelle moves with her family to Cape House on the coast of Normandy, she's immediately taken by the beauty of the place--its expansive cliffs, coasts, and harbors. There, she meets a local boy named Ishmael, and the two soon fall in love. But a dark mystery is about to unfold, involving a reclusive toymaker who lives in a gigantic mansion filled with mechanical beings and shadows of the past.

As strange lights shine through the fog surrounding a small, barren island, Irene's younger brother dreams of a dark creature hidden deep in the forest. And when a young girl is found murdered, her body at the end of a path torn through the woods by a monstrous, inhuman force, Irene and Ishmael wonder--has a demonic presence been unleashed on the inhabitants of Cape House? Together, they'll have to survive the most terrifying summer of their lives, as they try to piece together the many mysteries and secrets hidden in a town torn apart by tragedy, amidst a labyrinth of lights and shadows.

My thought

 
I can not describe the feeling given to me by this book. I will nevertheless try to do it, trying to do justice to this masterpiece. Knowing full well that it is impossible for me considering the talent of Carlos Ruiz Zafón. There are people I admire and people I worship. This Spanish writer is part of both categories. 
The Watcher in The Shadows is a subtle blend of light and shadow, a set of secrets, curses and mystery. We find there the fascination of the author for automatons, bewitching and dangerous creatures as theyr are both living and dead, animate and inanimate. The novel begins with the departure of Simone Sauvelle and her children, Irene and Dorian in Normandy where Simone has found a job as the housekeeper of the mansion of Cravenmoore owned by Lazarus Jann, a toy inventor. We are in 1937. The author depicts a poetic, mysterious and enchanting picture of this coast that opens to the English Channel. Again, the writing of Carlos Ruis Zafon is a journey to places that might be real but wrapped in mists and dreams. Irène meets Ismael. With him she discovers the magic of sea trips but also mysterious ghost stories. Superstitions of villagers or echoes of far more terrible realities? As the days go by, their recklessness flies away, giving way to a dull anguish. A shadow hangs over the heads of the inhabitants of the mansion of Cravenmoore and of the Cape house that welcomes the Sauvelles. 
The anxiety that inhabits the characters grips us too. This novel is a total immersion in a dark and terrifying world, in a forest plunged in the darkness of the night and where trees and bushes are monsters ready to jump at our throats. Who is really Lazarus Jann? Who is this demonic shadow? Is it a who, or is it a what? The stories of Carlos Ruis Zafon are still as dark, shocking, tortured. Stories of damned soul who made a pact with the Devil. A devil that is found in the novels of Carlos Ruiz Zafón in the guise of the obscure Andreas Corelli, the master of shadows. Figure both attractive and machiavellian. All the characters in Carlos Ruiz Zafón novels are beautiful. Even monsters are beautiful. In fact, everything is beautiful in the novels of Carlos Ruiz Zafón. Everything is sublime. 
Carlos Ruiz Zafón knows the souls of men. He writes them. And he speaks to them. This novel speaks to our soul. His words are as many truths, travel, dreams. The Watcher In The Shadows is for me a masterpiece like all the novels of Carlos Ruiz Zafón.This was the last novel he published that was missing from my collection. I can not tell you how this reading enchanted me, amazed me, disturbed me, upset me. And yet the words are not strong enough. And this happens every time I finish one of his novels. These books are a true miracle. And I do not think it an exaggeration to say it. A miracle and  a mirage.Read this book and let yourself go in this whirlwind of emotions. See it grab your soul. As it did to those of Irene and Ishmael and linked them forever.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire