dimanche 12 juillet 2015

Nous les menteurs/We were liars, e. lockhart


Résumé


Une famille belle et distinguée. 
L'été. Une île privée.
Le grand amour. Une ado brisée.
Quatre adolescents à l'amitié indéfectible, les Menteur.
Un accident. Un secret. La vérité. 

Ce que j'en ai pensé


Ce roman est renversant, choquant, bouleversant, saisissant. Je viens de le dévorer en quelques heures. Le suspense est tenu jusqu'à la fin et quelle fin ! Un véritable coup de théâtre qui vous laisse perdu, assommé, abasourdi. Cette histoire est sublime. Les mots coulent et nous emportent jusqu'à la vérité, la terrible vérité aux allures de tempête. Une fois la dernière page atteinte, vous n'avez qu'une envie relire ce roman, relire pour comprendre comment vous avez fait pour ne rien voir arriver. Car bien que sur tout le roman pèse un lourd et obscur secret qui semble avoir détruit la famille Sinclair, la fin est complètement inattendue, époustouflante, impensable. Le roman est porté par la voix de Cadence qui tente de se remémorer "l'été quinze" car depuis cet été, Cadence souffre de migraines terribles et sa famille semble brisée, écrasée par ce qui s'est passé cet été-là. Au cours du roman, les souvenirs reviennent un à un comme les pièces d'un puzzle qui ne sont rassemblées qu'à la toute fin. Nous les menteurs mêle subtilement le vrai au faux et le lecteur s'y perd tout comme Cadence. Ce roman est incroyable, brillant, suffocant, étourdissant. Un vrai coup de cœur qui vous prend aux tripes et qui vous laisse complètement chamboulé, retourné, ahuri. Un roman magistral.


Summary


A beautiful and distinguished family.
A private island.
A brilliant, damaged girl; a passionate, political boy.
A group of four friends—the Liars—whose friendship turns destructive.
A revolution. An accident. A secret.
Lies upon lies.
True love.
The truth.

My thought


This novel is stunning, shocking, upsetting, striking. I just devour it within a few hours. The suspense is held until the end and what end! A real bombshell that leaves you lost, stunned, thunderstruck. This story is sublime. The words flow and take us to the truth, the terrible truth looking like a storm. Once reached the last page, you have only one desire: reread this novel, reread it to understand how you haven't seen anything happen. Because, although on the whole novel weighs a heavy, dark secret that seems to have destroyed the Sinclair family, the end is completely unexpected, stunning, unthinkable. The novel is carried by the voice of Cadence who is trying to remember the summer she was fifteen because since this summer, Cadence suffers from terrible migraines, amnesia and her family seems broken, crushed by what happened that summer. In the novel, the memories come back one by one like the pieces of a puzzle that are gathered only at the end. We were liars subtly mixes the real and the false disorienting the reader as Cadence. This novel is amazing, brilliant, suffocating, overwhelming. A favorite that takes you to the guts and that leaves you completely upside down, turned, bewildered. A masterful novel.

1 commentaire:

  1. J'ai également beaucoup aimé ce roman, passionnant et captivant !

    RépondreSupprimer