dimanche 9 novembre 2014

The Giver réalisé par Phillip Noyce/The Giver directed by Phillip Noyce

 

Synopsis


Dans un futur lointain, les émotions ont été éradiquées en supprimant toute trace d'histoire. Seul "The Giver" a la lourde tâche de se souvenir du passé, en cas de nécessité. On demande alors au jeune Jonas de devenir le prochain "Giver"...


Ce que j'en ai pensé


 J'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ce film ! Je suis allée le voir hier au cinéma et c'était encore mieux que ce que j'avais espéré. En effet, j'avais lu le livre il y a un petit bout de temps déjà et je l'avais trouvé assez... comment dire... ennuyeux. C'est pas vraiment le mot... Mais j'avais trouvé qu'il était pas très excitant, je l'avais trouvé un peu lent et pas assez vivant. Cependant, j'avais beaucoup entendu parler du film et après avoir vu la bande d'annonce, je me suis dit qu'il fallait absolument que je le voie. Et j'ai bien fait !!
Dans une société où tout est contrôlé, Jonas se voit attribué le rôle de détenteur de la Mémoire. En effet, il vit dans une société où les émotions, les couleurs, les inégalités ont été abolies. Seul le détenteur de la Mémoire détient la mémoire justement. C'est-à-dire qu'il est porteur de tous les souvenirs du passé. Ainsi Jonas, tous les jours se rend aux Confins, dans la maison du Passeur, l'ancien détenteur de la Mémoire qui lui transmet tout son savoir. Mais au fur et à mesure, Jonas se rend compte à quel point cette nouvelle société qui a été créée après la Ruine est absurde. Jonas, avec l'aide du Passeur, va se rebeller contre le système établi qui détermine la vie des citoyens, les empêche de ressentir toute émotion, un monde artificiel en somme où les hommes sont presque déshumanisés.
Ainsi nous sommes face à une bonne dystopie. J'aime beaucoup cette histoire de couleurs qui rend très bien à l'écran, on passe d'un monde en noir et blanc à un monde en couleurs. Toutefois, si je devais mettre un bémol, ce serait pour la fuite de Jonas. Non mais sérieusement, il réussit à sauter d'une dizaine de mètres avant de retomber indemne, à traverser le désert, à se retrouver dans la neige jusqu'au genou et à continuer à avancer tout ça portant un bébé sachant qu'ils n'ont ni nourriture, ni eau, ni vêtements adaptés. Heu... il y a un petit problème là. Je viens bien que ce soit un héros et qu'on soit dans un monde qui n'existe pas mais il ne faut pas exagérer non plus. Enfin bon, on pardonne au réalisateur cette invraisemblance pour la beauté des paysages traversés.
Au niveau des acteurs, on a un casting super avec Jeff Bridges et Meryl Streep qui campent particulièrement bien leurs personnages. Le héros, quant à lui, est joué par Brenton Thwaites qui est assez convaincant. La jeune et jolie Fiona, elle, est jouée par l'actrice Odeya Rush aux yeux magnifiques. Enfin, une belle surprise, Taylor Swift brune !!!
Pour conclure, un film que j'ai beaucoup apprécié avec une histoire et un casting juste génial !


Synopsis


In a seemingly perfect community, without war, pain, suffering, differences or choice, a young boy is chosen to learn from an elderly man about the true pain and pleasure of the "real" world.


My thought


I really liked this film! I went to watch it at the cine yesterday and it was even better than what I expected. Indeed, I'd read the book a long time ago and I'd found it pretty...hum...boring? No, it's not the word... But I'dn't found it very exciting, I'd fount it a bit long and not enough living. However, I'd heard of the film and after watching the trailer, I thought I had to watch it. And I did well!!!
In a society where everything is controled, Jonas is assigned the role of Receiver of Memory. Indeed, he lives in a society where emotion, colors, inequalities have been abolished. Only the Receiver of Memory have memories of what was the world before this society was established. It means he carries all the memories of past. So Jonas, goes everyday to the house of the Giver to receive all these memories. But as the time goes by, Jonas realizes how this "new" society is absurd. He's goint to rebel against the established system who decides the life of the citizens, forbids emotions, an artificial world in sum where men are dehumanized.
Thereby, we're watching a good dystopia. I really like this story of colors making good on screen, we go from a black and white world to a colorful world. Nevertheless, if I had to put a damper, it would be for Jonas's ascape. No seriously! He manages to jump ten meters and fall free, to go through the desert, to arrive in knee-deep snow and to continue going, all of this holding a baby knowing that they don't have any food, any water and no appropriate clothes. Huh, there's a problem here. Yes, he's a hero but hero or not, he can't do that! Anyway, we forgive the director for this improbability because of the beauty of the landscapes Jonas goes through.
Speaking of the actors, we have a great cast with Jeff Bridges and Meryl Streep are very convincing. The hero, is played by Brenton Thwaites who is pretty good. The young and pretty Fiona, is played by the wonderful-eyed Odeya Rush. Finally a huge and beautiful surprise, Taylor Swift going brunette!!
To conclude, a film I really appreciate with a story and a great cast!!!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire